Votre charpente est-elle bien couverte par une décennale ?

La structure et la solidité globale d’une habitation reposent en général sur quelques éléments principaux de gros œuvres. Ces premiers travaux constituant la base d’un projet de construction doivent être de qualité irréprochable et être assurés à tout prix. Comment savoir si votre charpente est bien couverte par une assurance ? Qui doit prendre en charge cette garantie ? à quel tarif ?

Pourquoi assurer sa charpente ?

Une charpente est un élément indissociable et indispensable d’une habitation, cette dernière permet de mettre en place une toiture et vous protège des intempéries extérieures, sans compter ses bénéfices en matière d’isolation.

En général, la durée de vie moyenne des charpentes est de 100 ans mais, cela peut varier en fonction de la complexité de la dite structure et des matériaux utilisés (bois massif, métal, béton armé,  ….)

Il est nécessaire, lors de la mise en place ou d’une rénovation de charpente, de bien veiller à ce que les travaux réalisés soient bien garantis. En effet, sans garantie, il serait peu aisé de vivre dans un logement sinistré sans charpente (risque d’effondrement, infiltration, etc.). De plus, considérant le coût élevé d’une charpente (entre 40 et 150€ par m²), rares seraient les foyers en capacité de prendre en charge financièrement ce type de dommage. Sans compter les éventuels dommages collatéraux sur d’autres éléments constitutifs du bâti que cela pourrait engendrer.

Comment savoir si ma charpente est garantie ?

Lorsque vous travaillez avec un charpentier (ou un couvreur) en charge de la mise en place de votre charpente ou de sa rénovation, ce dernier sera dans l’obligation d’être couvert par une assurance responsabilité civile décennale pour charpentier.

La garantie doit donc être prise en charge par l’artisan professionnel directement, ce n’est pas au commanditaire ou au particulier maitre d’ouvrage de souscrire cette assurance (sauf en cas d’auto-construction).

D’ailleurs, les professionnels des gros œuvres ont l’obligation de souscrire une décennale depuis l’instauration de la loi Spinetta [1978].

Cette garantie vise à protéger vos travaux pendant 10 ans. En cas de sinistre sur votre charpente, c’est donc votre artisan et son assurance qu’il faudra solliciter afin d’obtenir un financement permettant une prise en charge rapide des dommages structurels causés sur ou par votre charpente.

Avant tout contrat en lien avec une charpente, il faut impérativement vérifier la viabilité de la garantie RC décennale du professionnel.

Quel est le prix d’une décennale pour charpentiers ?

Bien évidemment, cette garantie a un prix mais les charpentiers et couvreurs ne peuvent ignorer leurs obligations.

En cas de manquement ou de couverture obsolète, ces derniers peuvent se tourner vers des comparateurs spécialistes de la décennale. Ces services proposent d’éditer de nombreux devis en décennale prenant en considération diverses informations comme le chiffre d’affaires, le nombre de salariés, l’expérience de l’artisan, ses qualificatifs ou encore les types de chantiers sur lesquels il opère.

De manière générale, la cotisation annuelle d’une décennale d’un charpentier se situe entre 1700€ et 3500€ hors négociation.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *