Quid de la qualité de l’air dans les bureaux ?

La qualité de l'air dans les bureaux

La qualité de l’air dans les bureaux doit être vérifiée

La qualité de l’air dans les bureaux, voici les enjeux

Achetez un purificateur d’air pour le bureau

Trouvez votre purificateur d’air pour votre bureau
La pollution de l’air dans les bureau :un enjeu de santé publique

Nous passons 90% de notre temps dans des espaces clos ! Entre nos habitations et nos lieux de travail nous ne prenons pas beaucoup l’air ! De nombreuses études sur la QAI ont été menées dans différents lieux de vie : écoles, habitations, bureaux et ont permis de connaître à chaque fois dans un contexte spécifique la QAI et les implications sanitaires. Aujourd’hui, l’OQAI a mis en place la première étude nationale portant sur la qualité de l’air dans les bureaux et dans les immeubles de bureaux (300 immeubles vont être analysés sur différents critères). L’objectif de cet audit est d’établir un diagnostic précis de l’état de la pollution dans ces lieux de vie, de recenser les polluants présents, d’en déterminer la concentration et d’en connaître les conséquences sur la santé.

Pour plus d’info : http://www.oqai.fr/ObsAirInt.aspx

Les données existantes sur la qualité de l’air dans les bureaux sont assez peu nombreuses. Une étude datant de 1993 (Saude et al.) met en évidence que la concentration en COV est 1.2 à 7 fois supérieure dans les bureaux qu’à l’extérieur et surtout dans les locaux climatisés. Une autre étude (kirchner et al.) en 1995 met en évidence les concentrations en COV totaux (COVT) comprises entre 204 et 616 µg/m3 (pour mémoire, la Valeur guide de l’OMS pour le formaldéhyde est de 100 µg/m3 pour une exposition de 30 minutes). Enfin, Ginestet et al. en 2003 à Paris et Lyon montrent que la pollution varie en fonction de la saison et d’un bureau à l’autre.

Dans d’autres pays, une relation entre la température intérieure et la concentration en formaldéhyde a été établie (relation directe) ainsi qu’avec l’âge des bâtiments (les bâtiments des années 75-80 semblent présenter moins de formaldéhyde).

Quels sont les polluants des bureaux ?

Les contaminants biologiques (ou biocontaminants) sont également étudiés car directement impliqués dans la santé des occupants. Dans les bureaux, les systèmes de ventilation et de climatisation sont fortement suspectés de favoriser leur dissémination.

Il semble que les bactéries et les moisissures sont présentes de façon ubiquitaire. Les bactéries liées à l’activité humaine soient plus présentes dans l’air intérieur pendant l’été. Il en est de même pour les moisissures. On note également l’apparition possible de nouvelles souches sur des territoires où elles étaient absente jusqu’à présent.

Les allergènes sont également identifiés dans les bureaux. Les allergènes sont nombreux : animaux domestiques, insectes, champignons, acariens…Certaines études mettent en évidence que dans un bureau sur deux des allergènes d’acariens sont présents.

les particules semblent nombreuses dans les bureaux Francçais sans doute lié à la forte utilisation de la motorisation diesel.

L’ozone pouvant être généré par les appareils de bureau (imprimante laser ou photocopieur par exemple) et également présent. Il en outre, suspecté de produire des composés secondaires en interagissant avec les COV présents.

le radon, sa présence a été montrée dans les bureaux dans les zones géographiques où il est présent et même aux étages supérieurs.

Retrouvez notre centrale d’analyse de la qualité de l’air ou notre purificateur d’air travaux d’impression.

Pour plus d’information, consultez-nous.