Pourquoi mesurer l’air de son habitation ?

Beaucoup de produits, de matériaux et d’équipements dans la maison contiennent des substances chimiques (solvants, dégraissants, désinfectants, conservateurs, plastifiants, retardateurs de flamme…). Elles sont incorporées dans les produits de nettoyage, les cires, les parfums, les produits cosmétiqes, les peintures, les colles, les éléments en plastique, les panneaux agglomérés, les tissus, les appareils électriques… pour dissoudre ou lier leurs ingrédients, améliorer leur efficacité, leur résistance, leur tenue…

Très volatiles, ces substances chimiques s’évaporent facilement lors de l’application, du séchage ou de l’installation des produits, matériaux et équipements, et même au cours de leur viellissement. Nous pouvons alors les respirer.
Ainsi, elles se dégagent des meubles cirés, des diffuseurs de parfums, des vêtements nettoyés à sec, des murs peints, des parquets vitrifiés, des moquettes, des sols plastiques, des armoires en bois aggloméré, des matelas, des tentures, des appareils électroménagers…

Elles émanent aussi des appareils de chauffage, des véhicules à moteur, de la fumée de cigarette. La preuve en est l’odeur, parfois tenace, qui flotte dans l’air de la maison. Les substances chimiques imprègnent la poussière. Elles peuvent aussi se loger pour un temps dans les tapis, les canapés, les textiles, les papiers peints, puis être à nouveau relâchées dans l’air intérieur.

Les sources de pollutions sont multiples. Il n’est pas possible de tester tous les polluants contenus dans l’air intérieur car il y en a plus de 300. En revanche, seuls une trentaines de ces polluants recensés sont connus comme nocifs et font l’objet de classifiactions officielles par l’OQAI (Office de la Qualité de l’Air Intérieur).

Pour répondre à la question pourquoi mesurer l’air de son habitation? Pour pouvoir vérifier la présence de polluants nocifs voire dangereux dans l’air de son habitation et trouver des solutions spécifiques pour traiter cette pollution.