Ondes électromagnétiques, installation biotique ou biocompatible

Si les ondes électromagnétiques sont nombreuses dans notre environnement (transformateur électrique, antenne cellulaire…), les sources d’émission d’ondes électromagnétiques à l’intérieur de nos habitations le sont également.

Comment réduire notre exposition aux ondes électromagnétiques ?

Tout d’abord en identifiant les sources émettrices et en les éloignant des zones de vie. Par exemple, si vous utilisez une liseuse équipé d’une lampe à économie d’énergie à proximité d’un point de lecture, éloignez la de quelques dizaines de centimètres ou remplacez son ampoule. De même, évitez de faire circuler le fil de votre radio réveil sous votre lit et de positionner le même radio réveil trop prêt de votre tête de lit.

Ensuite des dispositifs existes si vous souhaitez aller plus loin:

L’interrupteur automatique de champs (IAC)

Ce dispositif permet de couper l’alimentation électrique de l’installation de manière automatique lorsque les appareils sont éteints sur la ligne. Attention cependant à deux points: le premier, ce dispositif ne fonctionne pas sur les appareils en veille et le second, choisir un modèle en adéquation avec votre besoin. En effet, la consommation maximale de l’installation connectée doit être compatible ainsi que la consommation minimale. Par exemple, les ampoules LED en fonctionnement auront du mal à être détectées par le l’interrupteur automatique de champs du fait de leur très faible consommation.

Utilisation de câbles blindés

Il permet de limiter les champs. Il est conseillé d’accompagner cette mesure lors de la conception par un positionnement des prises loin des lits, les gros émetteurs hors des zones de vie et de s’assurer que sa prise de terre est performante. Pour rappel, un blindage non connecté à la terre n’a aucune utilité.

Une prise de terre efficace

La résistance de la prise de terre doit au plus être égale à 100 ohms (pour une coupure différentielle de 500 mA). La norme concernée: NFC 15-100.