Les polluants de la maison

Les Polluants de la maison

Voici une listes des principales sources de pollutions de l’air intérieur. Le fait que nos habitats soient de mieux en mieux isolés est un des facteurs de la pollution de la qualité de l’air intérieur avec son corrélaire, la mauvaise ventilation des habitats.

LA POLLUTION INTÉRIEURE ISSUE DE LA COMBUSTION

    • les chauffe-eaux et les dispositifs de chauffage au bois, charbon de bois, gaz, pétrole, charbon, fuel. les cuisinières et les fours à gaz (ils dégagent du dioxyde d’azote), certains modes de cuisson (dont les grillades et les barbecues qui provoquent la formation d’hydrocarbures polycycliques responsables de cancers).
    • les moteurs thermiques essence et diesel nécessaires aux véhicules et aux outillages de bricolage/jardinage laissent de nombreux polluants dans les garages et les pièces attenantes à la maison.
  • Les polluants produits par la combustion (monoxyde de carbone, dioxyde d’azote, particules fines, COV, …) ont été recensés dans les habitations à des taux supérieurs aux normes qui sont autorisées à l’extérieur.

LES MATÉRIAUX DE CONSTRUCTION

  • les isolants (fibres, polystyrène et produits chimiques) favorisent le flottement de poussières dans l’air. L’isolation par fibre de verre et surtout celle qui provient de la laine de roche irrite gravement l’appareil respiratoire.
  • les bois agglomérés, contre-plaqués, lamellés, collés et traités qui contiennent pesticides et formaldéhyde

L’AMEUBLEMENT ET LA DÉCORATION

  • les revêtements de sol et muraux (moquette, parquet, linoléum, tapis, colles à carrelages et à papiers-peints) renferment d’innombrables molécules chimiques la plupart des peintures sont à base de solvants les matières plastiques contiennent du styrène, du phtalate et du bisphénol A
  • les meubles en contreplaqué ou en aggloméré émettent du formaldéhyde les tissus et les linges de maison contiennent des COV (dont des aldéhydes), des fibres minérales et des acariens.

LES PRODUITS D’ENTRETIEN

  • les produits ménagers (décapant four, poudres de lavage, antirouille, produits à sol, détartrants, eau de javel, spray à vitres, bombes dépoussiérantes…) sont inhalés en grande quantité et entrent en contact avec la peau et les yeux. Ils sont composés entre autres de phosphates, de soude caustique, de carbonate ou d’hydroxyde de sodium, d’acides variés (chlorhydrique, sulfurique, phosphorique) et d’additifs divers (épaississants, parfums et colorants).
  • les parfums d’ambiance, comme les bougies et les encens peuvent relâcher du plomb, des COV et dégager des particules fines de suie.

LA POLLUTION BIOLOGIQUE

  • les animaux de compagnie, en particulier les chats, sont pleins d’allergènes responsables d’infections des voies respiratoires chez l’enfant
  • les cafards et les blattes sont porteurs de virus (hépatite et poliomyélite) et de bactéries les pièces humides (salle de bains, cuisine, buanderie, cave) favorisent la prolifération de moisissures qui peuvent provoquer des troubles respiratoires, des allergies, de l’asthme.

L’ACTIVITÉ HUMAINE

  • le tabagisme passif, qui se situe en tête des polluants de la maison, est responsable de cancers, de maladies cardiovasculaires et de maladies pulmonaires. Chez l’enfant et le nourrisson, il augmente les risques d’otites, d’asthme, de syndrome de mort subite, etc.
  • l’hygiène et les soins corporels (désodorisants, déodorants, dentifrices, huiles minérales, maquillages, cires de silicone, gels douches, shampoings, …) contenant des colorants, du dichlorobenzène, du paraben, du formaldéhyde, du trichlosan, de la paraffine (Paraffinum liquidum), des polyéthylenglycols, de la monoéthanolamine (MEA), de la diéthanolamine (DEA), de la triéthanolamine (TEA), … provoquent des cancers (notamment du sein), des allergies, des infections du foie.