Environnement sain conseils par pièce de la maison

Retrouvez nos conseils dispensés par pièce de la maison pour plus de facilité

Les bons gestes pour un air intérieur plus sain:

Aérez votre logement au moins 10 minutes par jour et davantage quand vous bricolez, cuisinez, faites le ménage, faites sécher du linge à l’intérieur ou prenez une douche ou un bain.

N’entravez pas le fonctionnement des systèmes d’aération et entretenez-les régulièrement.

Ne fumez pas à l’intérieur, même fenêtres ouvertes.

Faites vérifier chaque année avant le début de l’hiver les appareils à combustion et installations par un professionnel.

Evitez d’utiliser les chauffages d’appoint combustibles mobiles en continu et les groupes électrogènes à l’intérieur.

Respectez les doses d’utilisation des produits d’entretien, d’hygiène et de bricolage conséillées sur l’étiquette.

Soyez encore plus vigilante si vous êtes enceinte ou si vous allaitez.

*Source: Institut national de prévention et d’éducation pour la santé
Purifiez votre intérieur

La qualité de l’environnement dans la cuisine

La cuisinière

Préférez des plaques de cuisson vitrocéramiques, qui ne produisent pas de monoxyde de carbone et des oxydes d’azote comme les cuisinières à gaz, ni de champs électromagnétiques comme les plaques à induction. Vous pouvez également vous équipez d’une hotte.

La vaisselle
Equipez-vous d’un lave-vaisselle, cela vous permettra de faire des économies d’eau. Pour éviter le bruit, évitez les modèles faisant plus de 50 dB, vous pourrez ainsi le faire tourner la nuit sans problèmes.

La qualité de l’environnement dans le salon

Le canapé
S’il est en tissu, il contient des acariens. Il faut donc préférer  un canapé déhoussable afin de laver les housses au moins une fois par mois. Pour les autres, lisez attentivement l’étiquette indiquant les  traitements utilisés.

Le mobilier
Evitez les meubles en contreplaqué ou aggloméré.

La télévision
Préférez les écrans LCD ou plasma, ou encore un écran Oled aux écrans cathodiques qui émettent de forts champs magnétiques. Placez-vous à plus d’1,20 m lorsque vous regardez l’écran. Lorsque vous ne l’utilisez pas, éteignez la télévision plutôt que de la mettre en veille.

Limitez les ondes
Eloignez-vous des différents appareils électroniques et pensez à bien les éteindre une fois leur utilisation terminée.

La qualité de l’environnement dans le bureau

Ordinateur
Si vous avez le choix, préférez un  écran d’ordinateur fixe labellisé TCO 05.

Le bureau
Le plan de travail doit être mat ou satiné afin de ne pas fatiguer les yeux. Le siège de bureau doit être adapté pour ne pas fatiguer le dos ou le cou.

Les connexions sans fil
Limitez les et préférez les connexions filaires qui n’ajoutent pas d’ondes à la pollution de votre environnement.

Imprimante
Si vous utilisez beaucoup votre imprimante ou votre photocopieuse, ne placez pas votre bureau près de la machine car elle peut produire de l’ozone.

La qualité de l’environnement dans la chambre d’enfant

Acheter votre humidificateur d’air

Une chambre d’enfant saine
La chambre est le lieu où nous passons le tiers de notre temps, et plus pour les enfants, il faut donc s’assurer qu’elle ne devienne pas un terrain privilégié pour les différents polluants de l’habitat.

Un taux d’humidité entre 50 et 60% est idéal pour les chambres d’enfant. En dessous, l’air sec causera des irritations des voies respiratoires. En outre, l’enfant jusqu’à 6 mois respire uniquement par le nez et son environnement peut donc vite devenir très inconfortable. Enfin, il est important d’augmenter le taux d’humidité en cas de rhino-pharyngite ou de problème respiratoire lié à la grippe ou à un rhume.

Le sol
Evitez la moquette : 
bien qu’agréable au toucher, la moquette devient vite le repère des acariens et des COV, d’autant plus qu’elle est difficile à nettoyer en profondeur.

Préférez les sols durs : traditionnels en terre cuite, ou en parquet massif, ils sont faciles à entretenir. Les sols en caoutchouc (au label Ange Bleu pour garantir leur qualité) peuvent être une alternative intéressante.

Les murs
Pour peindre : 
choisissez une peinture naturelle à la chaux, ou une peinture alkyde en émulsion qui contient très peu de solvants.
Le papier peint : s’il est lessivable, il contient des phtalates en grande quantité. Sinon, il a la même capacité que la moquette à absorber et réémettre les polluants de l’air. Il vaut mieux l’éviter.

Le lit
Trouvez la bonne place : 
ne placez pas le lit près d’un radiateur ou d’une fenêtre pour éviter les chocs thermiques. Attention à l’éloigner également de toutes les sources d’ondes électromagnétiques.
Bien choisir le lit : un bon lit se compose d’un matelas, et d’un sommier. Bannissez les lits métalliques qui ont une grande affinité pour les champs électromagnétiques, ainsi que les sommiers à ressorts – véritables nids à acariens. Optez plutôt pour un sommier à lattes et un matelas mention 100% naturel (attention le latex peut toutefois être allergisant), ni trop mou ni trop ferme. Les lits à hauteur ne sont pas à envisager avant au moins onze ans, en vérifiant que les normes de sécurité sont respectées. Si vous manquez de place essayez les lits tiroirs.
Housses de protection : équipez le matelas et les coussins d’housses anti-acariens. Inutile de prendre des traitements anti-acariens qui peuvent être toxiques et partent généralement en quelques lavages.

Les meubles
Préférez le bois brut : 
le bois brut dégage peu de formaldéhyde, contrairement au contreplaqué et à l’aggloméré.

Les jouets
Des nids à poussière : lavez les régulièrement et assurez-vous qu’ils soient bien rangés dans une caisse fermée dès que vos enfants ont fini de les utiliser.
Restez prudent sur la qualité : les jouets ne sont pas toujours sans danger pour les enfants. Pour savoir lesquels choisir, vous pouvez consulter le guide du WECF.

L’environnement
Une chambre agréable : 
éloignez le lit des sources de bruit et atténuez les autant que possible. La température de la pièce ne doit pas être trop haute (aux alentours de 15-16°C). L’hygrométrie, taux d’humidité dans l’air, doit être comprise entre 30 et 60%.
Limiter les ondes : préférez les réveils à piles et éloignez les baby phones des lits. S’il y a une télévision dans la chambre (ce qui n’est pas conseillé !), assurez-vous qu’elle se trouve à plus de 1m du lit.
Un sommeil paisible : pour pouvoir avoir un sommeil réparateur, il faut éliminer les sources de bruit. L’obscurité est aussi nécessaire pour bien dormir, il faut donc équiper la fenêtre de volets.